Comprendre la notion de « Internet of Value »

Avec la nouvelle technologie blockchain qui se diffuse un peu partout à travers le globe à une vitesse fulgurante, une nouvelle notion fait son apparition. Il s’agit de l’Internet des valeurs. En anglais, on l’appelle Internet of Value, ou IoV.

Internet of Things ou IoT

Ce concept fait écho à celui un tout petit peu plus ancien (mais pas beaucoup plus) d’Internet of Things. Ce dernier fait référence à la formule suivante : Tout ce qui peut être connecté à Internet, sera connecté.

Anything that can be connected, will be connected.

Cela englobe tous les appareils et dispositifs électroniques. On y compte donc les téléphones portables, les montres, mais aussi les appareils électro-ménagers comme le lave-linge, la cafetière, ou encore le réfrigérateur.
Donc, pour résumer le concept en une seule phrase : Internet of Things est un immense réseau d’objets connectés. En l’occurrence, de nos objets. Et cet immense réseau permet à l’information de circuler autrement que simplement d’humain à humain. De nouvelles interfaces et interactions se créent : homme-machine et machine-machine.

Internet of Value

L’Internet of Value est un concept lié aux mouvements bancaires, mais pas seulement. C’est en réalité bien plus vaste. Pour faire simple, le but est que, dans un futur proche, un actif de valeur quel qu’il soit puisse être en mesure de circuler à une vitesse égalant celle de l’information aujourd’hui. Le terme actif de valeur désigne les actifs numériques, mais également les biens issus de la propriété intellectuelle par exemple. Tout ce qui possède une valeur.

La technologie blockchain commence à apporter des réponses à cette problématique, puisque c’est en l’utilisant qu’il est désormais possible d’effectuer des virements et transactions trans-frontaliers en quelques secondes à peine. Elle permet d’effectuer les paiements sans passer par un tiers, ce qui réduit également les coûts et taxes.

Banques-espagnoles-blockchain-fast-track-listing

Les chaînes de bloc pourraient être utilisées dans de nombreux autres domaines, mais des barrières comme leur manque de scalabilité empêchent ces applications. En effet, il existe actuellement autant de protocoles que de blockchains. Celui de Ripple, de Stellar, de Ethereum, etc. Il n’y a donc aucune inter-opérabilité entre toutes ces chaînes. Impossible de passer de l’une à l’autre.

À l’heure actuelle, il existe une multitude de blockchains en compétition, lesquelles ne se connectent pas nécessairement les unes aux autres. Les actifs ne peuvent donc pas encore être échangés de la même manière que l’information. Pour que l’Internet of Value devienne une réalité, des standards doivent être établis et adoptés, afin d’homogénéiser les différents systèmes financiers.

Communiqué Ripple du 24 Juin 2017

La mission Internet of Value de Ripple

Depuis plusieurs années, IoV est l’une des principales missions que s’est donné Ripple. Et c’est d’ailleurs ce qu’a souligné Bradley Garlinghouse, le PDG de la start-up, lors de la dernière conférence Swell by Ripple. L’entreprise souhaite se positionner comme un véritable acteur dans le changement de notre monde moderne et de la mondialisation.

Dans cette optique, Ripple s’est associé à une communauté rassemblant des banques et différentes institutions à caractère financier afin contribuer à la mise en place d’un protocole inter-registres, le Interledger Protocol (ILP).

Cette démarche de standardisation mènera, selon Ripple, au début d’une nouvelle ère pour Internet.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Deprecated: Automatic conversion of false to array is deprecated in /home/dn77221/ripple-france.fr/wp-content/plugins/popups/public/class-social-popup.php on line 448

Abonnez-vous et recevez notre livre blanc !

[sibwp_form id=1]