CFTC-Giancarlo-crypto

Le président de la Commission de négociation des contrats à terme sur marchandises (CFTC), Christopher Giancarlo, a déclaré qu’il pensait que les crypto-monnaies étaient là pour rester.

Dans une interview de « Fast Money » sur CNBC, Giancarlo a décrit les crypto-monnaies comme étant des actifs présentant un fort potentiel dans les nombreux pays où la monnaie nationale peine à conserver sa valeur, tout en affirmant qu’elle ne défierait en aucun cas des devises fortes comme le dollar américain de manière significative.

Après avoir souligné que les organismes de réglementation sont proactifs en matière de lutte contre la fraude et les infractions, il a expliqué que les États-Unis devaient adopter une approche plus réfléchie concernant certaines zones géographiques.

Interrogé sur l’avenir de Bitcoin et d’autres crypto-devises, Giancarlo a déclaré:

Personnellement, je pense que les crypto-monnaies sont là pour rester. Je pense qu’il y a un avenir pour elles. Je ne suis pas sûr qu’elles parviennent à rivaliser avec le dollar ou d’autres monnaies fortes, mais il y a toute une partie du monde qui a vraiment faim de devises fonctionnelles qu’ils ne peuvent pas trouver dans leur monnaie locale. Il y a 140 pays dans le monde, chacun d’entre eux ayant une monnaie. Les deux tiers ne valent probablement pas le polymère ou le papier sur lequel ils sont écrits, et ces régions du monde utilisent des devises fortes. Bitcoin [ou une autre] crypto-monnaie peut résoudre certains des problèmes.

Nommé par le président Obama au poste de commissaire en 2013, Giancarlo a depuis présidé la commission à temps plein. Surnommé “cryptodad” (ou en français : « papa crypto ») par la communauté crypto pour son soutien et son ouverture d’esprit concernant les crypto-monnaies, il a décrit à plusieurs reprises sa croyance en la crypto-monnaie et les dangers de la réglementation excessive.

En février 2018, il a témoigné devant le Congrès avec le président de la « Securities and Exchange Commission », Jay Clayton, sur les cryptomonnaies. L’audience a principalement porté sur la manière dont l’espace devrait être réglementé et sur son énorme potentiel positif pour l’économie dans son ensemble.

SEC-Chairman-Jay-Clayton

Les sentiments sur les marché et dans la crypto communauté en général se sont nettement améliorées, aspirant à une meilleure réputation. Selon lui, « nous devons cela à la nouvelle génération et respecter son enthousiasme pour les monnaies virtuelles ».

Prêcher pour la non-surréglementation afin de ne pas freiner l’innovation a été un thème récurrent dans les remarques de Giancarlo, qui implore une approche consistant à «ne pas nuire» et rappelant comment Internet avait prospéré il y a 20 ans, lorsque les États-Unis se sont chargés son encadrement. Il a également ajouté qu’il n’était pas un « évangéliste des crypto-monnaies ».

Certains estiment que les États-Unis sont à la traîne à cet égard, alors que l’Estonie et de nombreux autres pays favorables aux crypto-monnaies s’ouvrent à ces nouvelles devises numériques.

Christopher Giancarlo a déclaré penser que les crypto monnaies atteindraient leur apogée en 2028. Jusque là il reste donc encore plein de rebondissements à venir et de plus values à réaliser avec le Ripple XRP..

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le partager !