Cours et valeur du ChainLink (LINK)

1 LINK =

USD 0

0 %

1 LINK = 0.00 USD
Variation LINK - 24h +0.00 USD
Variation % - 24h -0.00%
Variation % - 7j 0.00%
Variation % - 14j 0.00%
Variation % - 30j 0.00%
Variation % - 60j 0.00%
Market cap 0.00€
Total volume trade - 24h 0.00€

Nos Prédictions XRP 2020

Ci-dessus Ripple France vous propose le cours du ChainLink (LINK) et sa valeur en temps réel. Sa valeur de comparaison est ici le Dollar US car c’est la monnaie la plus communément prise comme référence dans ce domaine. Le graphique ici présent peut etre personnalisé en fonction de la période que vous sélectionnez : heure, jour, mois ou année. Nous travaillons actuellement sur l’amélioration de nos graphiques pour vous proposer des éléments graphiques encore plus qualitatifs.

L’équipe Ripple France

Consultez le cours et valeur des autres cryptomonnaies !

Cours du Ripple XRP Cours Ethereum ETH Cours Binance Coin BNB
Cours Bitcoin BTC Cours du Bitcoin Cash BCH Cours du Cardano ADA
Cours du Dash Cours du EOS Cours du IOTA MIOTA
Cours du NEO Cours du Omise GO OMG Cours du Ontology ONT
Cours du Tether USDT Cours du Tron TRX Cours du Waves WAVES
Cours du USD Coin USDC Cours Ethereum Classic ETC Cours du Stellar XLM
Cours du Bytecoin BCN Cours Chainlink LINK Cours du Dogecoin DOGE
Cours du USD Coin USDC Cours du Libra Cours du Lisk LSK
Cours du TrueUSD TUSD Cours du Zcash ZEC Cours du Huobi Token HT
Cours du Monero XMR Cours du NEM XEM Cours du Tezos XTZ
Cours du Pundi X NPXS Cours du Holo HOT Cours du BitTorrent BTT
Cours du Maker MKR Cours du Qtum QTUM Cours du Litecoin LTC

ChainLink a été introduite à San Francisco par SmartContract (contrat intelligent) en juin 2017. Elle est décrite comme étant une cryptomonnaie sécuritaire et qui a pour but de connecter des contrats intelligents entre les blockchains. Cela a pour but de faciliter les échanges d’argent et les traditionnels virements bancaires.

Les développeurs de Chainlink croient que même si les contrats intelligents peuvent révolutionner de nombreuses industries en remplaçant le besoin d’accords juridiques traditionnels, les protocoles consensuels sous-jacents liés à la technologie de la blockchain empêchent les contrats intelligents de communiquer efficacement avec des systèmes externes.

L’écosystème Chainlink s’articule autour du token LINK et du réseau LINK. Grâce à la publication d’API et d’autres plates-formes, les développeurs prévoient d’améliorer l’applicabilité et la convivialité des SmartContracts dans le monde des affaires.

 

 

Que sont les contrats intelligents ?

Conçus pour la première fois en 1993, les contrats intelligents sont des applications informatiques exécutées sur des infrastructures décentralisées, telles qu’une blockchain. Tandis qu’un contrat standard décrit les termes régissant une relation qui sont exécutoires par la loi, les contrats intelligents font respecter la relation contractuelle avec le code cryptomonétaire.

Les contrats intelligents sont exécutés une fois qu’un certain nombre de circonstances sont en place et, une fois qu’un contrats intelligent est exécuté, le fait qu’il existe dans un réseau décentralisé signifie qu’aucune partie ne peut modifier son code ou intervenir dans son exécution. En empêchant la modification, les contrats intelligents lient toutes les parties à une entente telle qu’elle est signée, créant ainsi un type de relation qui ne repose sur la confiance en aucune des parties.

 

smart-contract

 

Les inconvénients des contrats intelligents

Cependant, selon les développeurs de Chainlink, il y a un certain nombre d’inconvénients à la structure actuelle des contrats intelligents sur la blockchain. Par exemple, en raison du fait que les contrats intelligents sont basés sur des informations sécurisées sur une blockchain, et en raison de la manière dont les personnes minant ChainLink parviennent à un consensus autour des données de transaction basées sur une blockchain, les contrats intelligents sont incapables d’interagir avec des ressources externes telles que les flux de données, les API ou les systèmes bancaires traditionnels.

La façon traditionnelle de résoudre ce problème est l’utilisation d’un middleware à blockchain appelé “Oracle”. Chainlink propose un réseau Oracle sécurisé et totalement décentralisé, basé sur la technologie de la Blockchain, permettant la connectivité entre les contrats intelligents et les ressources externes.

Que sont les Oracles ?

Les Oracles sont nécessaires parce que les Blockchains ne peuvent pas accéder directement aux données en dehors de leur réseau. Les Oracles sont définis comme un ” agent ” qui trouve et vérifie les événements réels et soumet cette information à une blockchain pour être utilisée dans les contrats intelligents. 

Il fournit les données externes nécessaires pour déclencher l’exécution de contrats intelligents lorsque des conditions prédéfinies (telles qu’un paiement reçu ou une fluctuation de prix) sont atteintes.

Les Oracles sont-ils dignes de confiance ?

Les Oracles sont des services tiers avec un point de contrôle centralisé, et qui ne font pas partie du mécanisme de consensus de la blockchain. Une question qui se pose par rapport aux contrats intelligents est de savoir si les données reçues d’un Oracle sont dignes de confiance.

Les contrats intelligents peuvent être auto-exécutés en fonction de certaines conditions, il est essentiel que les Oracles fournissent des informations précises et dignes de confiance. Par exemple, si des données inexactes sur le prix d’un titre sont transmises dans la blockchain et sont prises en compte par un contrats intelligents, il pourrait exécuter la mauvaise fonction sur la base de ces données erronées.

Certains Oracles s’appuient sur l’authentification notariale pour vérifier leurs données, tandis que d’autres s’appuient sur la saisie manuelle de données non structurées par l’homme. Cependant, ces types d’Oracles sont imparfaits selon les développeurs de Chainlink. La première raison est parce que le besoin de vérification peut être récursif ; la seconde raison est parce qu’il serait coûteux, gourmand en ressources d’authentifier ces Oracles et ces derniers ne seraient pas en mesure de fournir des données en temps réel.

Les développeurs de Chainlink ont l’intention de résoudre ce problème en créant un réseau Oracle décentralisé pour les contrats intelligents afin d’interagir en toute sécurité avec des ressources externes à la blockchain, telles que les flux de données cryptomonétaires sécurisés, ainsi que pour faciliter l’interopérabilité entre les blockchains.

Selon les développeurs, le réseau Chainlink permettra à quiconque possède un flux de données ou toute autre API de les fournir directement aux contrats intelligents en échange de tokens Chainlink. Ces personnes sont appelées opérateurs de nodes et permettent à ces fournisseurs de données (ou, par exemple, aux fournisseurs de services de paiement ou de services) de vendre leurs services API directement à un contrats intelligent en échange de tokens LINK.

Les développeurs de Chainlink suggèrent que cette infrastructure décentralisée permet d’intégrer les données, les paiements hors chaîne et les API dans un contrats intelligent d’une manière évolutive, sûre et vérifiable.

Fermer