Lors de la première journée du Forum Economique Mondial 2020 à Davos, le secrétaire des Fonds Américains a soutenu la demande de solutions de paiements transfrontaliers plus rapides, et a également déclaré que les États-Unis soutiendraient les entreprises qui offrent de tels services, comme Ripple.

Le Forum Economique Mondial 2020 : un évènement majeur pour les Etats-Unis

Ripple est actuellement engagé dans une sérieuse bataille juridique. Cela n’empêche toutefois pas l’entreprise d’être plutôt positive quant à son avenir. En effet, le Forum Economique Mondial 2020 a été lancé le 21 janvier, à Davos en Suisse. Comme prévu, les plus grands dirigeants mondiaux ont rencontré, lors de la première journée de l’événement, le secrétaire des Fonds Américains Steven Mnuchin, qui a donné son avis quant à la transformation du secteur du paiement.

Mnuchin a déclaré que le gouvernement américain est bien conscient des nouveaux développements du marché. En outre, il a ajouté que le gouvernement accueillera les entreprises offrant des services de paiements transfrontaliers pour les particuliers et les entreprises. Le secrétaire a alors déclaré :

« Les systèmes de paiement transfrontaliers présentent des avantages en matière de réduction des coûts pour les consommateurs et les entreprises. Nous soutenons absolument les entreprises qui travaillent dans ce domaine ».

Ripple s’enthousiasme d’une future association américaine

Les paroles de M. Mnuchin ont rapidement fait écho auprès de certains experts de l’industrie de la crypto-monnaie, et notamment pour Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple. Ce dernier s’est empressé de retweeter la déclaration de Mnuchin, montrant son optimisme quant au fait que Ripple peut faciliter la demande nécessaire à l’évolution de l’industrie des paiements.

Il faut savoir que Ripple a travaillé ces dernières années à la rationalisation des paiements transfrontaliers. En outre, l’entreprise dispose de différentes solutions de paiement basées sur une chaîne de blocs. La solution xCurrent de Ripple exploite sa chaîne de blocs pour faciliter les paiements transfrontaliers instantanés à un coût très faible.

Certaines des grandes sociétés de transfert d’argent comme Western Union et MoneyGram se sont alors engagées à utiliser les solutions de chaîne de blocs de Ripple. De plus, Ripple dispose d’une autre solution appelée ODL qui utilise le XRP pour le règlement instantané des paiements.

Comment investir dans le XRP

Néanmoins, il est bon de rappeler que Mnuchin n’a pas mentionné explicitement Ripple lors de son discours. Cet engouement de la part de Garlinghouse est dû aux déclarations de Mnuchin et le fait que le gouvernement américain puisse accueillir Ripple pour lors de la prochaine évolution des paiements des Etats-Unis.

Mncuhin n’a en effet pris le nom de MoneyGram qu’à titre d’exemple. Ces derniers temps, plusieurs géants du secteur bancaire ont travaillé de manière massive pour adopter la technologie de paiement de nouvelle génération et transformer ses systèmes.

De nouveaux partenaires, mais un long chemin à parcourir

En 2019, Ripple avait affirmé avoir intégré 300 nouveaux partenaires à sa plateforme. Cela inclut certaines des nouvelles banques et également quelques géants bancaires comme Banco Santander, basé en Espagne.

Alors que Ripple continue de pénétrer le marché des paiements, la société a été mise sous surveillance. Ripple a été accusée par quelques investisseurs de XRP de ne pas avoir vendu ses jetons en tant que titres enregistrés lors de son introduction en bourse en 2013, ce dont quoi Ripple se défend fermement.