Ripple rejoint une association européenne en faveur de la blockchain

Le 3 Avril 2019 est devenu un jour important pour le monde de la blockchain dans la zone européenne. Ce jour-là, des politiciens, des entreprises, et un large éventail de startups dans le domaine de la blockchain se sont réunis lors d’une cérémonie officielle à la Commission Européenne de Bruxelles.

Ensemble, ils sont signé une charte créant une association. Plus de 100 firmes ont déjà rejoint le groupe, dont les plus grandes figures de l’industrie : IBM, SWIFT et Ripple.

La stratégie blockchain de la Commission Européenne

L’association a été nommée Association Internationale des Applications Blockchain de Confiance (International Association of Trusted Blockchain Applications ou INATBA). Son objectif est de mener les réformes réglementaires et commerciales nécessaires pour promouvoir et encourager l’adoption des technologies du registre distribué.

Il faut tout de même mentionner que l’association n’est pas apparue du jour au lendemain. Avant sa mise en place, plusieurs forums et tables rondes ont été organisés par la Commission en vue d’élaborer une stratégie autour de la technologie émergente.

À lire aussi : Ripple et Swift au Forum Fintech de Paris

Il y a un an, afin d’assurer la coopération étroite entre les pays sur des sujets liées, une déclaration de partenariat blockchain a été signée par les États-membres de l’Union Européenne. Un Observatoire Européen de la Blockchain et un Forum ont été mis en place par la Commission.

 

 

Étant donné que la blockchain a été massivement adoptée ces derniers jours dans de nombreux secteurs et industries en Europe et partout à travers le monde, la Commission Européenne à décider de choisir cette technologie comme l’une de ses priorités. Elle a également décidé d’étudier le potentiel impact que son adoption et son implantation pourraient avoir à travers diverses initiatives.

La création du INATBA n’est qu’un premier pas vers la réalisation de la stratégie choisie par la Commission.

L’INATBA

La signature de la charte officielle a eu lieu durant un évènement tenu par la Commissaire Européen au Numérique Mariya Gabriel et Roberto Viola, le Directeur Général de la Commission Européenne pour la Communication, le Réseaux, le Contenu et la Technologie.

Plus de 100 membres de la Commission étaient invités à signer la charte, et parmi eux se trouvaient les représentants de grandes compagnies comme Deutsche Telekom, Accenture, IBM et Swift.

À lire aussi : La technologie Swift va-t-elle évoluer ?

La liste de ces entreprises incluait également de nombreuses firmes liées à l’industrie de la blockchain comme Ripple, ConsenSys, la Fondation Sovrin, Bitfury, Ledger et Iota.

Toutes étaient très enthousiastes quant à cette initiative. Dominik Schiener, co-fondateur et co-directeur de IOTA Foundation, a ainsi déclaré :

Développer un cadre réglementaire autour des technologies de chaînes de bloc et des registres distribués est essentiel pour leur adoption et leur croissance à grande échelle. Nous avons constitué notre propre équipe des Affaires Réglementaires Publiques afin de mener cet effort, et nous sommes ravis de faire partie des membres fondateurs de l’INATBA.

Il a également ajouté :

La force et la taille de cette association, en plus du soutien de la Commission Européenne et des autres gouvernements, ne montrent que davantage le potentiel sans limite des technologies de registre distribué.

La toute nouvelle association souhaite joindre les forces des petites et moyennes entreprises, des startups de l’industrie, des régulateurs, et des autres. Tout ce beau monde travaillant de concert sera en mesure d’amener la technologie de blockchain et de registre distribué au centre de toutes les attentions.

Selon Mariya Gabriel, la blockchain peut ouvrir de nouvelles opportunités dans de nombreuses sphères et domaines. Et c’est donc un argument de poids pour promouvoir son adoption.

L’association a l’importante tâche de créer des conditions favorables à l’utilisation de la technologie décentralisée, et ce par le biais d’un cadre réglementaire censé assurer transparence et intégrité au sein de l’industrie.

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Deprecated: Automatic conversion of false to array is deprecated in /home/dn77221/ripple-france.fr/wp-content/plugins/popups/public/class-social-popup.php on line 448

Abonnez-vous et recevez notre livre blanc !

[sibwp_form id=1]