Bien que les cryptomonnaies vivent quelques turbulences (et quand bien même, c’est le bon moment d’acheter selon mon humble point de vue), il y a beaucoup de développements dans le domaine de la blockchain et des applications qui y sont liées. Récemment, l’annonce de la start-up « tech » Swarm a surpris tout le monde. Elle a annoncé qu’elle allait mettre à disposition des actions de sociétés comme Coinbase et Ripple sous forme de jetons (tokens). C’est le premier de ce genre de  type de développement dans ce domaine. On notera que Coinbase est l’une des plus grandes plateforme d’échanges de crypto impliquée partout dans le monde. Et, Ripple XRP est la troisième plus grande cryptomonnaie commercialisée dans le monde entier. Cette offre d’actions permettra aux investisseurs d’utiliser leurs actifs pour acquérir des participations dans certaines des plus grandes sociétés fintech et blockchain.

Le PDG et co-fondateur de Swarm dit vouloir démocratiser l’investissement. Ainsi, il veut pouvoir proposer de nouveaux jetons (comprenez ici actions) des meilleures entreprises fintech et blockchain. Il ajoute que tout client Swarm pourra désormais détenir des actions dans l’une de ces sociétés.

logo-swarmSwarm a précisé qu’elle n’achètera pas de parts ou actions directement auprès des entreprises. Au lieu de ça, elle les achètera auprès de courtiers. Le porte-parole de Swarm affirme que les jetons qui seront mis a disposition auront la même valeur que des capitaux propres des sociétés choisies.

Ici, il est assez intéressant que Coinbase et Ripple aient critiqué cette nouvelle. Même, Swarm a supprimé toutes les références à Coinbase pour éviter toute poursuite en justice. En effet, Coinbase n’autorise pas la négociation d’actions sur les marchés secondaires. Coinbase, même, ne donne pas d’informations détaillées sur ses opérations sur le marché. Le marché global des cryptos a menacé Swarm d’actions en justice en cas de non-conformité.

Ripple a également mis Swarm en cause en disant que Swarm n’avait pas communiqué pour obtenir une quelconque autorisation d’acheter des actions de Ripple et émettre des actions symboliques. Affaire a suivre.