Note
Cet article est une traduction du communiqué rédigé et mis en ligne par Ripple le 03 Août 2020 à l’adresse suivante : https://ripple.com/insights/q2-2020-xrp-markets-report/

Ripple publie le rapport trimestriel sur les marchés du XRP afin de fournir volontairement une complète transparence et des mises à jour régulières sur les perspectives de l’entreprise et sur l’état du marché XRP, y compris des mises à jour trimestrielles sur les ventes programmatiques et institutionnelles, ainsi que des annonces pertinentes liées au XRP, telles que les partenariats Xpring et RippleNet, ou encore des commentaires sur les développements du marché du trimestre précédent.

En tant que détenteur de XRP, Ripple estime que la communication proactive et la transparence font partie intégrante de sa responsabilté. De plus, Ripple invite les autres acteurs du secteur à suivre son exemple pour établir la confiance, favoriser une communication ouverte et élever le niveau, à l’échelle du secteur.

Des acteurs disciplinés et responsables : Pause continue dans les ventes programmatiques de XRP

Au deuxième trimestre 2020, les ventes totales de XRP se sont élevées à 32,55 millions de dollars (USD) contre 1,75 million de dollars au trimestre précédent. Ripple a poursuivi sa pause des ventes programmatiques, en se concentrant uniquement sur ses ventes libres (over-the-counter ou OTC dans la suite du texte) dans le cadre de l’augmentation de la liquidité du XRP pour les clients de RippleNet qui utilisent On-Demand Liquidity (ODL). Cette liquidité supplémentaire est essentielle alors que l’ODL continue son évolution et se développer dans de nouveaux corridors.

Un marché XRP sain et ordonné est nécessaire pour minimiser les coûts et les risques pour les clients, et Ripple joue un rôle responsable dans ce processus de liquidité. Comme de plus en plus d’institutions financières utilisent le service ODL de RippleNet, plus de liquidité peut être ajoutée au marché XRP. Toutefois, Ripple a été un acheteur présent sur le marché secondaire, et peut continuer à effectuer des achats dans le futur aux prix du marché.

Les ventes totales (uniquement OTC, avec une pause programmatique) ont clôturé le trimestre à 18 bps (basic points) du TopTier de CryptoCompare. Ceci en comparant aux ventes totales du trimestre précédent (uniquement OTC, avec pause programmatique) de 0,60 bps.

 

 

* Le pourcentage est calculé en divisant les recettes réelles de Ripple en dollars par le volume total de XRP déclaré en dollars.

**Note : Les chiffres ont été compilés à l’aide de l’API CryptoCompare pour les volumes globaux quotidiens du TopTier qui reflète le volume total de XRP en dollars par les échanges que CryptoCompare répertorie dans le TopTier à la fin du deuxième trimestre. Ripple continue d’évaluer ses références compte tenu des défis, tels que le faux volume, qui persistent dans l’industrie.

Le volume quotidien déclaré par le CCTT pour le XRP a diminué au deuxième trimestre 2020 par rapport au premier trimestre 2019. Le volume quotidien moyen déclaré s’élevait à 196,28 millions de dollars au deuxième trimestre contre 322,66 millions de dollars au premier trimestre.

Volatilité

L’écart type des rendements quotidiens de XRP sur le deuxième trimestre était de 3,0 %, ce qui représente une diminution de la volatilité par rapport aux 6,2 % du premier trimestre. La volatilité de XRP sur le trimestre a été inférieure à celle de bitcoin (3,4%), et inférieure à celle d’Ethereum (4,2%).

 

 

Séquestre

Au deuxième trimestre 2020, trois milliards de XRP ont été mis sur le marché (un milliard chaque mois). Au total, au cours du trimestre, 2,6 milliards de XRP ont été restitués puis placés dans de nouveaux contrats de séquestre.

Note : Tous les chiffres sont indiqués sur la base des transactions effectuées au cours du trimestre.

On-Demand Liquidity (ODL)

Plus que jamais, les institutions financières voient le potentiel du service ODL de RippleNet, qui fournit des paiements globaux instantanés et répond ainsi à la demande du marché, surtout en temps de crise, en raison des risques et de la volatilité accrue. Au deuxième trimestre 2020, l’ODL représentait près de 20 % du volume de RippleNet. En comparaison avec le seul premier semestre 2019 et le premier semestre 2020, RippleNet a connu une croissance 11 fois supérieure à celle de l’année précédente en ce qui concerne le volume des transactions d’ODL.

 

Nos Prédictions XRP 2020

 

Dès le début, Ripple a identifié les transferts de fonds comme son principal cas d’utilisation. La société va continuer à se concentrer sur le soutien des paiements de faible valeur et de haute fréquence avec l’ODL. Ripple entend diminuer l’importance accordée sur les paiements de trésorerie à gros montants – qui sont traditionnellement utilisés pour financer des entreprises et des services en l’absence de transferts en temps réel – pour soutenir les transactions individuelles de faible valeur, répondant ainsi au besoin croissant en matière de transferts de fonds et de paiements des petites et moyennes entreprises.

Intégrations du XRP et mise à jour des liquidités

Intégration du XRP

Le développement de marchés fiables et fluides est la clé du succès de l’ODL. Le deuxième trimestre de 2020 a été marqué par de nombreuses innovations qui ont contribué à la bonne santé des marchés XRP. Il convient de souligner que Binance a lancé des contrats d’options de XRP négociés en bourse. Dans le domaine des produits dérivés, les XRP perpetuals se retrouvent désormais sur les cinq principaux marchés de produits dérivés depuis leur lancement par Huobi DM en avril 2020.

Parmi les autres intégrations notables durant deuxième trimestre 2020, on peut citer :

  • Sygnum Bank, la première crypto-banque entièrement réglementée, a ajouté XRP à sa solution de stockage et à sa plateforme financière hautement réglementée.
  • De même, Zero Hash a intégré XRP à sa plateforme de règlement, permettant aux entreprises de biens numériques d’accéder aux marchés américains. Zero Hash est une division de Seed CX, une société enregistrée pour l’exécution de swaps CFTC et titulaire d’une licence BitLicense du Département des services financiers de New York.
  • Swisscom Blockchain, l’un des plus grands fournisseurs de télécommunications en Europe, a lancé avec succès le XRP sur sa plate-forme DAPPI, permettant aux entreprises d’accéder au registre XRP dans le cadre d’un large éventail de cas d’utilisation.

Ripple espère voir une évolution continue de la structure XRP au cours des prochains mois, en particulier dans le domaine des produits dérivés, qui renforcera encore le XRP en tant que l’un des trois principaux actifs numériques, ajoutant à sa stabilité et à sa liquidité.

 

Comment investir dans le XRP

 

Liquidité et volume

En ce qui concerne la liquidité et le volume global, le XRP a terminé le trimestre comme le cinquième actif numérique le plus échangé, mesuré par le volume mobile 30D. Le volume du XRP est resté relativement haut, le volume global des actifs numériques ayant connu une baisse au cours du deuxième trimestre 2020. Le registre du XRP a enregistré plus de 85 millions de transactions au total et le ratio de la valeur de transfert ajustée (NVT) du XRP était de 200,512 – le plus élevé parmi tous les actifs numériques au deuxième trimestre. Le ratio NVT compare le plafond du marché à l’utilisation transactionnelle sur la blockchain, ce qui donne un bonne aperçu de l’utilité d’un actif. XRPL a également enregistré des frais de transaction totaux de 20 138 $, soit le montant le plus bas parmi tous les actifs numériques au deuxième trimestre.

Le XRP est utile pour le mouvement des garanties commerciales entre les différents lieux de négociation au sein d’une infrastructure crypto de plus en plus fragmentée. Comme le souligne le dernier rapport, le XRP est moins coûteux, plus fiable et plus rapide que d’autres actifs. On constate une augmentation des transferts croisés utilisant le XRP par rapport aux tokens de même valeur pendant les tensions du marché causées par COVID-19, au début du mois de mars 2020. Ripple croit fermement en la capacité du XRP à contribuer à l’efficacité des marchés des actifs numériques, de la même manière qu’il contribue à l’efficacité d’un marché mondial des paiements morcelé.

Xpring

En juin, Xpring, la plate-forme de développement ouverte de Ripple pour le financement , a rejoint plus de 46 sociétés, dont Blockchain.com, BitPay, Brave, Flutterwave, BitGo, GoPay, Care et Mercy Corps, pour dévoiler PayID, un identifiant de paiement universel destiné à simplifier le processus d’envoi et de réception d’argent dans le monde entier, sur n’importe quel réseau de paiement et dans n’importe quelle devise, y compris le XRP. Les sociétés ont collaboré au développement de la solution open-source par l’intermédiaire de l’Open Payments Coalition, qui touche plus de 100 millions de consommateurs.

Commentaires sur le marché

Activité de régulation

  • Le Bureau du contrôleur de la monnaie (OCC) a nommé Brian Brooks au poste de contrôleur par intérim. Brooks prévoit de dévoiler une nouvelle charte des paiements, espérant créer un cadre fédéral unique permettant aux entreprises technologiques d’offrir des services traditionnellement proposés par les banques. L’OCC a également publié un préavis de proposition de réglementation, sollicitant des commentaires sur, entre autres, l’adoption d’activités liées à la cryptographie par les banques américaines.
  • L’ancien président de la CFTC, J. Christopher Giancarlo, a publié un document expliquant pourquoi le XRP ne devrait pas être considéré comme une valeur mobilière en vertu du droit américain et de la jurisprudence. Il est également le fer de lance du Digital Dollar Project, qui a publié un livre blanc sur sa proposition d’initiative conjointe public-privé visant à créer une monnaie numérique de la banque centrale américaine (CBDC).
  • Le Consumer Finance Protection Bureau (CFPB) a publié sa règle finale sur les transferts de fonds, notamment sur la manière dont les actifs numériques, en particulier le XRP par le biais de l’ODL, peuvent contribuer à réduire considérablement le coût des transferts transfrontaliers.
  • Le ministère indien des finances a proposé d’interdire légalement les crypto-monnaies et d’imposer des sanctions sévères aux citoyens qui utilisent des crypto-monnaies. Cette proposition fait suite à une action antérieure de la Reserve Bank, qui a publié une déclaration selon laquelle les banques commerciales indiennes peuvent fournir des services bancaires aux commerçants et aux entreprises qui font le commerce des crypto-monnaies.
  • Le groupe de travail financier intergouvernemental (IFWG) d’Afrique du Sud a publié un document de position qui propose un cadre politique strict pour la crypto dans la région.
  • La commissaire de la SEC, Hester Peirce, a été nommée pour un nouveau mandat de cinq ans à l’agence des valeurs mobilières. Caroline Crenshaw a également été nommée pour combler un poste vacant de démocrate à la Commission. Leurs auditions de confirmation étaient prévues pour juillet 2020.
  • L’UE cherche à créer un nouveau régime réglementaire pour les actifs numériques, couvrant les actifs non réglementés dont les stablecoins

Mouvements du marché

  • L’investisseur Paul Tudor Jones a acheté Bitcoin pour se prémunir de l’inflation et a déclaré que son fonds pourrait détenir jusqu’à un faible pourcentage d’une valeur à un chiffre de ses actifs dans Bitcoin Futures.
  • JPMorgan a offert des comptes bancaires aux bourses crypto en commençant par Gemini et Coinbase.
  • Sur près de 800 institutions ayant répondu à une enquête de Fidelity, 36 % ont déclaré détenir des actifs numériques ou des produits dérivés.
  • Le département des services financiers de New York a accordé une licence BitLicense à Eris X.
  • Les utilisateurs ont retiré plus de 220 millions de dollars de BTC des bourses avant et peu après la baisse de moitié qui a eu lieu en mai.

Acteurs de l’industrie

  • La Chine a achevé le développement de l’architecture dorsale de son yuan numérique. Le développement rapide du yuan numérique a fait la une des journaux en ce qui concerne la forte influence et le leadership potentiels de la Chine dans le secteur des paiements.
  • La Banque populaire de Chine (PBOC) a annoncé un programme pilote pour tester son nouveau yuan numérique auprès de 19 entreprises locales, dont les chaînes américaines Starbucks, Subway et McDonald’s.
  • PayPal et Venmo prévoient d’ajouter l’achat et la vente crypto à leurs plateformes.
  • Le Brésil a suspendu le service de paiement WhatsApp, une semaine seulement après le lancement initial.
  • Visa a signé un accord de partenariat avec M-Pesa de Safaricom.
  • Binance a lancé une application de paiement crypté au Nigeria.  
  • Revolut a annoncé qu’elle mettait la crypto-monnaie à la disposition de ses sept millions de clients.