L’OCC qui est le principal régulateur bancaire américain, donne l’autorisation au principal dépositaire d’XRP, la société Anchorage Trust de devenir Anchorage Digital Bank.

Charte de la banque fiduciaire nationale accordée au dépositaire XRP

Début Janvier, l’OCC approuve le changement de nom d’Anchorage Trust en Anchorage Digital Bank. Cette décision a été prise suite à un examen de la société mais aussi de ses activités. 

La société devra respecter des règles comme de conclure un accord d’exploitation dans lequel les exigences en termes de capital et de liquidités seront régularisés par l’OCC ainsi que les réglementations en termes de gestion de risque. 

Anchorage Trust a été créée en 2017, la même année où le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies ont atteint leur sommet. Aujourd’hui, elle gère 100 milliards de dollars de transactions annuelles pour de nombreux investisseurs institutionnels.

Anchorage soutient le XRP

En avril 2020, la société annonce l’ajout de l’XRP dans sa liste d’actifs. Ainsi dans leur déclaration du 2 avril, Anchorage annonce qu’ils souhaitent prévoir davantage de soutiens pour des services XRP comme des canaux de paiement.  

Le chef de la pro-crypto de l’OCC, Brian Brooks devrait démissionner de son poste au sein de l’organisme de régulation mais l’annonce n’est pas officielle. Brooks fut favorable à la cryptographie et a indiqué vouloir mettre en œuvre des réglementations sur la crypto-monnaie sans étouffer son évolution et son innovation.

Le XRP étant toujours une crypto-monnaie utilisée et populaire, Ripple s’est vu développer son RippleNet à travers le monde et en a profité pour créer de nouveaux partenariats avec des pays d’Asie.

Création d’un couloir de fond entre la Malaisie et le Bangladesh

Ripple en partenariat avec Mobile Money et bKash 

La société Ripple vient de signer un contrat avec Mobile Money en Malaisie et bKash au Bangladesh afin d’alimenter un couloir de transfert de fonds entre ces deux pays. L’un étant le troisième pays d’Asie du Sud en termes de flux d’envois de fonds et l’autre faisant partie des cinq premières sources d’envois de fonds pour le pays.

Comment vont se faire les transferts ?

Le couloir utilisera RippleNet qui est le réseau mondial de paiement, afin de permettre aux deux partenaires de pouvoir proposer des opérations de portefeuille à portefeuille. Également, il y aura un partenaire bancaire local au Bangladesh pour pouvoir s’occuper des règlements des transferts de fonds, la Mutual Trust Bank.

Les avantages de ce partenariat

La création de ce nouveau couloir de transfert de fonds permettra de contribuer à l’économie du Bangladesh en favorisant les transferts de fonds étrangers par des canaux légaux, selon Kamal Quadir, le PDG de bKash. Également Ripple renforce sa présence en Asie du Sud et contribue au développement des paiements frontaliers dans ces pays.