Cette semaine, Brad Garlinghouse, le PDG de Ripple, a fait une annonce lors d’un événement du journal de Wall Street à Davos, en Suisse, dans le cadre du Forum économique mondial.

Le dirigeant a déclaré à la foule présente à l’événement qu’il avait l’intention de faire connaître Ripple au public dans les années à venir, ajoutant qu’il s’attendait à ce qu’il y ait un certain nombre d’introductions en bourse liées aux blockchains et aux cryptos dans les 12 mois à venir.

Certains se sont montrés sceptiques face à cette déclaration, d’autres ont été optimistes. Un analyste crypto qui suit de près tout ce qui concerne XRP, Hodor, avait expliqué dans un ancien article sur son blog pourquoi l’entrée en bourse de Ripple pourrait changer la donne.

Comment Ripple bénéficierait d’une ICO

(Pour le petit rappel, ICO est l’acronyme d’Initial Coin Offering)

L’année dernière, Hodor, qui n’est plus actif depuis quelques mois, avait publié sur le blog de Coil un article détaillé sur la façon dont l’entrée en bourse de Ripple pourrait affecter le XRP, le token avec laquelle elle a des liens étroits.

Tout d’abord, il a déclaré que si l’entreprise émettait des actions sur les marchés publics, Ripple verrait probablement une introduction en bourse « importante », estimant qu’elle recevra environ 5 milliards de dollars de capitaux en espèces – moins que l’introduction en bourse récente d’Uber de 8 milliards de dollars, la tournée publique de Facebook de 16 milliards de dollars et la vente d’actions de Visa de 18 milliards de dollars en 2008.

De nouvelles portes ouvertes pour Ripple

Même si Ripple en rapportait que 20 %, soit un milliard de dollars, il disposerait d’une importante réserve de liquidités sur laquelle se reposer.

Hodor a ensuite fait remarquer qu’avec cette somme, Ripple pourrait intensifier sa commercialisation :

Avec 5 milliards de dollars, aucun montant de marketing possible n’est hors de portée, et l’époque des publicités du Superbowl sur les biens numériques est peut-être arrivée.

Il a ajouté que la vente des actions de Ripple donnerait également à l’entreprise une plus grande capacité à conclure davantage de contrats et de nouvelles acquisitions, Brad Garlinghouse ayant déclaré l’année dernière dans une interview que les acquisitions étaient une priorité pour son entreprise lorsque son capital est solide.

Pour ceux qui souhaitent lire le post de Hodor, voici le lien : https://coil.com/p/Hodor/Scenario-Ripple-Goes-Public/3vhbFKIWB

Expansion mondiale du réseau de paiements XRP en 2020

Ripple a annoncé le lancement de sa solution de paiements transfrontaliers basée sur le XRP dans le monde entier en 2020. Dans son dernier rapport sur les marchés XRP, la société de paiements en temps réel a indiqué  qu’elle ajoutera des corridors supplémentaires pour son produit ODL (On-demand Liquidity) dans certaines régions, et ce tout au long de l’année. Les régions concernées sont les suivantes : Europe, Asie-Pacifique, Amérique latine, Moyen-Orient, Afrique.

Ouverture de nouveaux couloirs

À ce jour, la solution de liquidité de Ripple alimente les couloirs de paiement entre les États-Unis, le Mexique et les Philippines et est utilisé par plus d’une vingtaine d’entreprises, dont goLance, Viamericas, MoneyGram, Interbank Peru et FlashFX.

La solution de liquidité a été lancée fin 2018. Tout au long de l’année 2019, le volume des transactions ODL a augmenté de 550%, le nombre de transactions ayant grimpé de près de 300% au dernier trimestre.

Selon Ripple, l’ODL a le potentiel de donner aux banques et aux entreprises un nouveau moyen de libérer des capitaux. Au lieu de maintenir des comptes bancaires préfinancés dans différents pays pour faciliter les paiements locaux rapides, les banques et les institutions financières peuvent tirer parti de la solution Ripple, avec des transactions effectuées en trois secondes, tout en offrant aux clients jusqu’à 60 % d’économies.